testaaa
Hôtel de ville : contact@sains-en-gohelle.fr - Tél : 03.21.44.94.00 - Contact
bandeau_sante

ÉDITORIAL

Accès aux soins et à la santé : l’action des CCAS

La qualité de l’offre de soins et la couverture assurantielle en matière de santé dans notre pays sont souvent reconnues. Pourtant, de nombreux obstacles financiers, organisationnels, culturels ou géographiques demeurent et réduisent l’accès aux soins et à la santé des personnes les plus vulnérables. Certains ménages, dont les ressources sont situées juste au-dessus des barèmes d’attribution des dispositifs légaux d’accès aux soins, renoncent à souscrire à une complémentaire santé, voire aux soins eux-mêmes, pour des raisons financières. Plus préoccupant, le renoncement aux soins s’observe aussi parmi les bénéficiaires des dispositifs légaux. Alors qu’après la mise en place de la CMU-C le taux de renoncement aux soins avait sensiblement diminué (chutant de 29 % en 2000 à 15 % en 2002), on constate depuis une nouvelle hausse qui semble suivre celle du taux d’intensité de la pauvreté. Ce phénomène concerne en premier lieu les personnes les plus défavorisées (32,6 % des personnes non couvertes par une complémentaire santé et 20,4 % des bénéficiaires de la CMU-C déclarent avoir renoncé à des soins en 2010, principalement dentaires et dans une moindre mesure d’optique).

Compte tenu des graves problèmes rencontrés par de nombreux Sainsois sur l’accès aux soins et à la santé. J’ai décidé d’engager dans le dernier trimestre 2014 les démarches et une action de partenariat et de contribution avec la CPAM (Caisse primaire d’Assurance Maladie).

L’objet de cette concertation vise en priorité à faciliter l’accès aux dispositifs légaux (CMU, CMU-C , ACS) par la mise par la mise en place de procédures ou modalités d’organisation permettant d’accélérer le délai de traitement des dossiers, désignation d’un contact référent du CCAS au sein de la CPAM, informations et formations des agents du CCAS aux dispositifs légaux.

Cette action expérimentale s’inscrit dans le cadre de l’axe « réduire les inégalités et prévenir les ruptures » du Plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté. Cet accord est décliné en partenariats locaux entre le CCAS et la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) et devrait permettre notamment d’optimiser la gestion des dossiers de demandes CMU-C, d’ACS et d’AME. Le CCAS serait ainsi chargé de pré-instruire les demandes de CMU-C, d’ACS et d’AME et de transmettre directement l’ensemble des pièces justificatives à la CPAM, cette dernière s’engageant à rendre sa décision dans des délais rapides.

Je m’engage dans cette voie de mettre en place très rapidement cette action de partenariat CCAS de Sains-en-Gohelle et le CPAM Artois. Le journal «  La Gohellette sociale » vous informera de l’évolution du dossier.

Retour en haut
Conception et réalisation : Fabien PLOUVIEZ - Mairie de Sains-en-Gohelle - Mentions légales